PROJET PERCAVIE
Index de l'article
Projet percavie
Culture
Jardin médiéval bio
Parc ornemental
Gîte et couvert
Ferme pédagogique
Insertion
Écologie
Toutes les pages

Un projet pour l’Abbaye Saint Nicolas

L’association Percavie propose un projet qui prend en compte la sauvegarde et la mise en valeur de l’abbaye tout en y
maintenant des activités profitables à la population dans le domaine culturel, tourisme et social mais aussi de l’emploi. L’emplacement géographique de l’abbaye est primordial. Seulement à 120 km de Paris, en plein centre ville et dans un
écrin de verdure, ce lieu chargé d’histoire, nous semble correspondre aux attentes d’un tourisme Vert, pour des personnes
en quête d’authenticité, de retour à la nature, d’écologie, de retraite, de détente, de méditation.

Loin du stress, proche de l’essentiel

Ce concept est le concentré des idées que nous avons reçues sur le site web de l’association Percavie (www.percavie.fr) :
- Créer des jardins médiévaux
- Réaliser un potager Bio
- Mettre en place une restauration du terroir
- Proposer des gîtes avec la rénovation d’une vingtaine de cellules
- Accueillir des séminaires
- Rénover la ferme pédagogique
- Installer le béguinage
- Planifier des manifestations culturelles (festival floral, expo, concert)
- Développer des ateliers pédagogiques (écoles, classe verte, seniors etc.)
- Prévoir des Clubs/Garderies pour les enfants avec une aire de jeux
- Louer des vélos, organiser des ballades en calèche ou dos d’âne etc.

La vocation sociale de l’abbaye sera maintenue avec l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Les différentes activités se façonneront avec l’embauche d’une quinzaine de personnes en réinsertion pour l’entretien des jardins.

Accueillir, Retenir et faire Revenir

Trois notions essentielles du tourisme. Pour se faire, l’abbaye doit préserver ses 3,5 hectares. Le parking se situera entre
la Gueule d’Enfer et la N12 avec un accès direct sur la nationale (comme pendant la brocante du 15 août). L’entrée de
l’abbaye se fera par l’ancienne porte d’Armentières grâce à une passerelle enjambant le fossé. Pour les riverains, nous préconisons une vingtaine de parking, dans le bas du potager, via la rue de la Ferraille.

En haut : Projet PERCaVie - En bas : Projet CCPV

Précédent - Suivant >>