UNE ARTISTE PEINTRE

Témoignage d’une Artiste peintre

D’aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours été proche d’une Abbaye, qui faisait partie de mon quotidien.
Dans mon enfance c’est tout naturellement que j’allais dans une grande Abbaye toute blanche qui se trouvait à 500
mètres de chez nous. Ma mère et ma grand-mère y ont étudié. Moi aussi d’ailleurs. J’étais entourée de bonnes sœurs car ce
sont elles qui donnaient les cours dans différentes matières. Ma tante, elle même religieuse, est depuis à la tête d’une
congrégation religieuse en Pologne et a travaillé à Rome, aux cotés de Jean Paul II. J’ai donc été baignée dans ce milieu qui
m’était forcément familier.

Tous ces souvenirs sont évidement revenus en moi surtout cette année en gardant tous les après midi l’Abbaye St Nicolas,
5 semaines de suite, pendant le 5e Festival d’Art Naïf. J’étais enthousiaste chaque après midi d’ouvrir ce lieu magique et
d’accueillir tous ces visiteurs qui étaient émerveillés de découvrir un si bel endroit méconnu. J’ai été aussitôt subjuguée par
ce lieu spirituel qui ne doit pas tomber dans le silence, en étant tout le temps fermé, ni pour autant tombé dans des
opérations immobilières.
Avant de se lancer inconsidérément sans réflexion ni concertation en faisant des fautes qui seraient irréparables pour
l’avenir de l’Abbaye et de Verneuil, il faudrait avoir une démarche d’ouverture d’esprit en ouvrant dans un premier ce lieu
au plus grand nombre. Alors, certainement que des idées jailliraient, comme cela se passe dans mon travail avec toujours
de nouvelles idées de tableau.

On ne peut pas rester passif, inactif, les bras croisés, alors que ce joue en ce moment même l’avenir de cette Abbaye de
prés de 400 ans. C’est un véritable don de Dieu et je trouve que l’achat de l’abbaye tombe plutôt bien, au bon moment où
l’on se penche sur l’avenir touristique global, et non seulement de proximité, de Verneuil. Comme je ne suis pas un être
charismatique mais plutôt réservée et que je ne peux pas crier cette rage face à cette aberration, cette folie de quelques
hommes, j’ai décidé instinctivement d’ailleurs, de peindre des tableaux sur l’Abbaye St Nicolas. J’en ai déjà réalisé trois et
j’ai plein de nouvelles idées de toiles qui me viennent. Je les expose sur ce site pour vous sensibilisez d’avantage. Ils seront
aussi exposés au prochain Salon d’Automne à l’Espace St Laurent. Picasso a eu sa période bleue, la mienne sera la période
Abbaye.

Martha Kolodziej
Peintre d’art naïf
157 rue de Trébur,
27130 Verneuil sur Avre,
Tél : 02.32.32.69.45
lemondedemartha@yahoo.fr